Bon, j'ai finalement cédé, comme tout le monde, pas vraiment parce que j'avais besoin de raconter ma vie, mais plutôt parce que j'avais envie de regrouper mes petites notes qui se dispersent, s'envolent et se perdent un peu partout. Alors voilà, c'est ouvert, profitons-en.